02 février 2008

Avis, réactions, projections, etc…

J’ai lu hier l’entrée d’Alain. J’ai eu envie de réagir immédiatement, mais un commentaire aurait été trop long, et je n’avais pas le temps d’écrire une entrée. De toutes façons, la question qu’il soulève me préoccupe depuis pas mal de temps. Et pour moi, elle s’étend à beaucoup plus de situations que ne l’est celle dont parle Alain,  même si j’ai vécu récemment une situation quasi similaire (ou c’était moi la personne qui manque de clairvoyance, il va de soi, hihi).

Sans vouloir trop entrer dans le détail, je dirai que plusieurs personnes qui me connaissent bien (même si là, je commence à me questionner à ce sujet) me disaient que j’ai des réactions irrationnelles à l’égard d’une personne qui m’est proche également depuis voilà six mois. Cette personne me ressemble beaucoup en beaucoup de choses, et un rapport de confiance s’est instauré entre nous. Je sais que c’est quelqu’un qui ne sait pas mentir et qui ne me déjouerait pas. Je ne l’idéalise pas, il a beaucoup de défauts, mais ce que je sais, j’en suis sûre.

Et voilà-t-il pas que des personnes qui me sont proches commencent à faire des commentaires dans le genre semblable à ceux dont parle Alain dans son entrée. Plusieurs personnes, même. Evidemment je pourrais dire, comme je l’ai observé dans un commentaire à mon entrée précédente, que chacun voit midi à sa porte. Je pourrais aussi réfléchir car si plusieurs personnes me disent une chose, peut-être effectivement moi, je n’y vois pas clair. Oui mais les personnes qui pensent comme moi au sujet de ce jeune homme (eh oui, c’est un jeune homme, vous vous en doutiez, hein ? :o))) ) sont beaucoup plus nombreuses que les «trouble-fête».

Ces derniers primo, sous-estiment mon intelligence et ma capacité de jugement. Secundo, sous-estiment ma valeur en tant qu’être humain. Enfin, je peux bien dire ça, mais je peux tout aussi bien dire que ces personnes ne croient pas, ou plus, en la bonté humaine qui existe pourtant, qu’elles ont un problème de confiance, en soi d’abord, en les autres ensuite, que certaines sont de ce fait parano sur les bords ou plus que sur les bords (je le suis aussi parfois, mais j’apprends de moins en moins à l’être, et puis pour avoir confiance, il suffit que les situations que je vis soient claires, que tout soit bien discuté, franchement et sincèrement), que c’est en fait leur propre expérience qui parle. Ou peut-être, ce qui est encore pire (et tout à fait possible pour certains) que ce sont eux qui, dans le fond, manquent de sincérité et sont capables de déjouer quelqu’un. Alors ils font des pro-jec-tions !!!

Dans son entrée, Alain a su prendre le recul nécessaire et il admet s’être peut-être précipité dans ses conclusions. Il est objectif et honnête envers soi-même, et envers ses lecteurs aussi.

Tout le monde ne fera pas ça. Bien souvent, les gens sont têtus et s’en tiennent à leur propre avis coûte que coûte. Peu importe s’ils «abîment» ou déstabilisent l’autre, pourvu qu’eux ils aient raison jusqu’au bout, et ils s’obstinent, et plus loin ça va, plus coriace leur entêtement devient !!!!

Pour ma part, en ce qui concerne le cas concret dont je parlais au début, personne ne peut plus me déstabiliser. Mais vous ne pouvez pas imaginer ce que j’ai pu entendre comme réactions et interprétations de nombreuses situations où les gens sont absolument incapables de «se mettre  dans la peau de l’autre» et commentent uniquement d’après leur propre ressenti, leurs propres impressions. Ainsi, j’apprends à me confier aux autres de moins en moins. Les différents midis devant différentes portes, j’en ai un peu ma claque :o)))

Evidemment, j’apprécie et j’apprécierai toujours les conseils raisonnables, équilibrés, donnés avec le recul nécessaire, et surtout si ce conseil, je le demande. Mais les relations de proximité et de confiance sont souvent difficiles, pour moi au moins. Je sais que j’y suis pour beaucoup avec ma sincérité spontanée et mon objectivité un peu «cruelle », parfois.

A mon âge, il me serait difficile de changer . Ainsi, comme je l’ai dit de manière un peu brute dans mon entrée précédente, je préfère maintenir des relations «de surface» et être plus tranquille comme cela, que «plonger en profondeur». Car dans nos profondeurs respectives, il faut bien souvent faire beaucoup de ménage.

Et moi, je suis fainéante, mais ça, vous le savez déjà. :o)))))))))

Posté par Nada_cielbleu à 12:40 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur Avis, réactions, projections, etc…

    ??

    Nada,
    J ne sais pas si tu te rends compte, mais tu viens d'écrire, à quelques jours d'intervale, deux articles completements contradictoires et aux antipodes l'un de l'autre....personne n'est parfait.....

    Posté par fredderikk, 02 février 2008 à 21:17 | | Répondre
  • Cher Fred, j'ai l'habitude de me faire mal comprendre dernièrement, alors ta réflexion ne m'étonne pas beaucoup. Je ne m'explique peut-être pas suffisamment, ou bien tu lis un peu trop superficiellement.

    Je parlais de deux choses différentes. Je dis que ce que nous appelons amour est le plus souvent un amour égoïste, un amour qui demande beaucoup, que nous "aimons" par besoin (d'affection, de tendresse, de câlins, mais nous nous nous toujours nous, càd MOI), par dépendance affective, que l'amour gratuit et rarissime, car notre ego aura des revendications encore et toujours.

    Cela n'exclut nullement la bonté et la confiance dont je parle dans cette entrée, qui, d'ailleurs, ne parle pas d'amour mais de différentes réactions et de projections.

    Je ne crois pas en l'amour gratuit, mais je veux continuer à croire en la bonté humaine, en la confiance en l'humain. Si tu trouves que c'est contradictoire, soit.

    Je vais sérieusement envisager d'arrêter d'écrire en public car c'est le deuxième cas en deux jours où je n'ai pas du tout été comprise...

    Si ça se trouve, j'ai complètement pété les plombs ))))))))

    Posté par Nada, 02 février 2008 à 21:57 | | Répondre
  • "....et surtout si ce conseil, je le demande."

    Finalement, c'est cela qui est fondamental comme préalable.
    ensuite, "dans l'ordinaire relationnel" chacun dira forcément des choses à partir de lui-même...
    Comment pourrait-il d'ailleurs en être autrement...
    --------------
    "Je sais que j’y suis pour beaucoup avec ma sincérité spontanée et mon objectivité un peu «cruelle », parfois."

    si, ce que tu dis est vrai, (que tu y es pour bcp) pq entretiens-tu dans ce type de fonctionnement relationnel ? qui peut en effet parasiter (voire fausser) une relation.
    Je suppose que tu y trouves "ton compte"... mais l'autre peut-être pas !

    --------------
    quant à moi, je crois à "l'amour gratuit" comme a une potentialité centrale de l'être humain... à condition... qu'il s'humanise !

    Posté par alainx, 03 février 2008 à 20:08 | | Répondre
  • "... chacun dira forcément des choses à partir de lui-même...Comment pourrait-il d'ailleurs en être autrement..."

    Mais Alain!!! Et c'est toi qui dis ça? Toi qui as du toujours prendre une attitude objective face aux problèmes de quelqu'un, dans ton métier? Ou je me trompe tout à fait? ))))))

    "pq entretiens-tu dans ce type de fonctionnement relationnel ?"

    Eh bien parce que je suis comme ça, justement.(Et c'est là que je trouve mon compte, disons, je souhaite être MOI, comme je suis, si possible) Alors je peux me taire et rester à la surface (solution de facilité pour laquelle je peux et veux opter, en fait), ou bien dire toujours ce que je pense...Mais comme tu dis, l'autre n'y trouve pas son compte, ou pas forcément, et de cela, il faut que je tienne compte! ). Mais je ne vois pas en quoi être spontané et sincère peut FAUSSER une relation, cela peut être désagréable oui, mais ... fausser????

    "à condition... qu'il s'humanise !"

    Tu as dit une très bonne chose: "à condition..." ))))))

    Posté par Nada, 04 février 2008 à 00:42 | | Répondre
  • "être spontané et sincère" et souvent une réactivité de l'instant (dans le sens où tu l'emploie me semble-t-il).
    Ca ne donne pas forcément des propos ajustés à soi, ET à l'autre, ET à la situation.....

    la bonne vieille sagesse popu n'est pas folle de dire qu'il faut tourner 7 fois sa langue avant de parler...

    et les mauvaises... langues... disent qu'il faut la tourner dans la bouche de l'autre )

    Posté par alainx, 04 février 2008 à 15:47 | | Répondre
Nouveau commentaire