24 juillet 2008

Tournant

Cela fait longtemps que je n'ai pas écrit ici, je n'en avais pas envie, j'avais pas mal sombré dans ma déprime, je m'étais pas mal laissée bercer par mon cocon, ma maison, ma prison.

Puis plusieurs choses sont venues me rappeler à l'ordre. D'abord la peur qui a commencé à me rendre la vie TROP handicapante, pour me signaler que l'évitement n'est pas une solution pour faire la paix avec elle. Ensuite, mes employeurs qui eux aussi ont décidé de mettre de l'ordre dans l'entreprise, et m'ont covoquée pour me dire - ohé, tu trouves pas que ça fait trop longtemps que tu travailles à la maison, tout en recevant un plein salaire et en ayant tous les bénéfices qui vont avec? - Euh, oui, bien sûr, rien à redire...

Alors ça a déclenché une série de "mouvements" - la visite chez un psy que j'étais censée voir il y a deux ans encore, un très bon psy, d'ailleurs, qui vous parle dix ou vingt minutes et vous gave de médicaments (pas trop bon, ça, mais il m'a dit - vous avez le choix, soit ce sera une vie handicapante sans médicaments, soit un progrès avec les médicaments...) Pour commencer il m'a engueulée grave, le monsieur, me disant que non, je ne suis pas venue me soigner, je suis venue obtenir un arrêt maladie pour garder mon travail, et qu'il discutera sérieusement avec moi quand j'aurai décidé de me soigner mais qu'en aucun cas il ne signera mon arrêt maladie car il ne souhaite pas que je reste dans l'état où je suis, avec sa bénédiction en plus.

Alors évidemment, j'y suis retournée, ne serait-ce que par dépit.  Je n'y vais pas très souvent, toutes les deux ou trois semaines, car l'essentiel du travail est à faire par moi.  Et je me retrouve souvent dehors, ou à la radio, (où  je recommencerai à travailler mardi prochain, à raison de double tour de service deux fois par semaine, ce qui fait quatre jours ouvrables, et je continuerai à travailler à la maison les autres jours, dites donc, à la longue ça va m'en faire, des jours libres!!!!!), ou  dans un restau, ou à un anniv, ou  chez les voisins...  Ne pensez pas que je ne suis toujours pas terrifiée dehors, mais je le suis moins qu'avant, c'est déjà ça.  Les médocs me font dormir beaucoup, surtout l'après-midi, quand je  suis censée travailler pour la radio, puis aussi après, en début de soirée, mais je pense que je tiendrai le coup à la radio et  au pire des cas je dormirai  plus tôt le soir, à mon retour, les jours où j'y irai. Finalement l'essentiel  c'est que l'on m'y voie, d'après la direction, donc si jamais j'ai une crise eh ben y a toujours un bureau bien caché des yeux curieux, hihihihihihi, je pourrai toujours m'assoupir...

En tout cas ça bouge... Et bien sûr que je sors toujours accompagnée et je ne peux toujours pas m'imaginer de marcher seule dans la rue, jamais, mais qui sait, peut-être un jour ça arrivera quand même.

Comme je l'ai écrit ailleurs, je commence peu à peu à éviter mon évitement...

D'où ce texte, entre autres...

Posté par Nada_cielbleu à 09:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Tournant

    Bonjour,
    Mieux vaut éviter les psys. Il y en a certes de très bons, mais ceux-là évitent de vous hurler dessus ...
    Leurs medocs, mieux vaut les éviter. Je parle en connaissance de cause puisque ma mère a été depressive, et elle s'est accrochée aux antidepresseurs au point que ça a empiré son état... Forcément, on reste dans sa bulle où on voit tout en rose, puis le jour où on revient dans la réalité on prend peur ...
    Un conseil : faites du SPORT. Meme si vous n'etes pas très sportive ( je dis ça, mais j'en sais rien après tout lol ), il suffit de sortir faire un tour, de marcher, de prendre l'air, de bouger ... ça règle bien des soucis et evite de se gaver de medocs qui ne règlent rien du tout.

    Posté par wendoo, 24 juillet 2009 à 10:43 | | Répondre
  • en tout cas votre blog est agréable à parcourir

    Posté par wendoo, 24 juillet 2009 à 10:44 | | Répondre
  • Louboutin

    Coucou ! Pas trop le temps de te lire mais merci aussi. Je suis la fan de Christian Louboutin. C’est en 1992 que la griffe luxueuse de chaussures pour femmes Christian Louboutin prend son envol. Le premier flagship ouvre ses portes rue de Grenelle, au coeur de Paris.

    Posté par Louboutin, 25 août 2010 à 12:50 | | Répondre
Nouveau commentaire